Pêche sous-marine

Pêche et loisirs: Guide pratique de la chasse sous-marine.

Encore fort méconnue, cette pratique de la pêche consiste à attraper sous l’eau certains poissons ou céphalopodes à l’aide d’une arbalète voire à déloger certains crustacés et mollusques à l'aide d'un couteau pêche sous-marine

peche-sous-marine.jpg

Si la plupart du temps, la chasse sous-marine est pratiquée en apnée, celle-ci peut également être exercée en scaphandre autonome. 

Le fait qu’un permis de chasse ne soit plus obligatoire depuis juin 2009 et la possibilité de louer facilement son équipement en ont fait un loisir très accessible. 

Néanmoins, la pêche en apnée demande une préparation et un entrainement non négligeable mais qui ravira les amateurs de sports nautiques subaquatiques.

La pratique de la pêche sous-marine

La pêche sous-marine se pratique indifféremment dans toutes les mers et océans. Au large de la France, de nombreux spots vous sont proposés en Méditerranée, en façade atlantique voire plus au nord dans la Manche. 

Si la chasse sous-marine est praticable toute l’année, le type de poissons est lui, soumis au rythme des saisons. Ainsi, la pêche au loup sera possible de septembre à mars en Méditerranée mais de juin à octobre au large de l’Atlantique ou dans la Manche. 

L’équipement nécessaire à la pratique de la pêche sous-marine s’articule autour d’une combinaison, d’un masque et son tuba, de palmes et d’une arbalète. 

Vous pouvez bien évidemment y associer d’autres accessoires tels qu’un couteau pêche sous-marine, une ceinture de plombs, une bouée de repérage ou un accroche poissons. 

Pour un matériel neuf et sans faire de folie, prévoyez au minimum un budget de 200 euros avant vos premières sorties en mer. Associer pêche et loisirs demande en effet un certain investissement.

rencontrez des plongeurs et des plongeuses

Décidé à vous lancer dans l’aventure de la pêche sous-marine ?

Deux possibilités s’offrent à vous : faire appel à un moniteur afin d’apprendre les rudiments de la pêche en apnée ou au contraire, vous débrouiller par vous-même. 

Une multitude de centres de plongée proposant des formules variées sont prêts à vous initier aux plaisirs de la pêche sous-marine. D’une manière générale, un « pack découverte » comprenant le baptême, une plongée technique ainsi qu’une plongée découverte de la faune devrait vous coûter une centaine d’euros. 

Si par contre vous décidez d’apprendre par vous-même, quelques conseils s’imposent. Premièrement, n’hésitez pas à vous renseigner concernant les différentes techniques de plongée lorsque vous achetez votre matériel ou en lisant différents supports. 

chasse-sous-marine.jpg

Par exemple et pour un plongeur débutant, la pêche au loup par petits fonds se marie très bien avec l’agachon qui consiste à rester collé au fond marin

Cela nécessite donc un lestage suffisant afin de ne pas être balloté dans tous les sens. Ensuite, chassez de préférence le matin ou en soirée, lorsque les poissons viennent s’alimenter. La pêche sous-marine n’est bien sûr pas déconseillée l’après-midi mais vous risqueriez de croiser plus de rougets que de carnassiers. 

Élancez-vous de la plage ou du rivage, faites attention aux baigneurs et assurez-vous d’être suffisamment loin des zones fréquentées avant d’armer votre arbalète.

Dans un souci de sécurité, il est également vivement conseillé de pratiquer la pêche sous-marine avec une autre personne, pouvant intervenir en cas de difficulté de son partenaire. Une fois en place, retenez votre souffle, gardez votre calme et plongez observer les poissons et leur comportement…


À lire également : Où aller pour ses prochaines plongées sous-marine ?