Le skicross

Le Skicross : une discipline qui monte

Lors d’une compétition de ski alpin traditionnelle, le chronomètre impose sa loi.

Lors d’une compétition de nouvelles disciplines de glisse, en ski ou en snowboard freestyle (le half-pipe, le slopestyle….) c’est le style, qui prend le pas sur le temps.

Le skicross est un peu une réunion des 2 : c’est une discipline de glisse créée à la fin des années 1990, et ses pratiquants se revendiquent plus comme des riders, épousant le lifestyle des freestylers, que comme des skieurs lambda.

Mais c’est aussi un sport facile à comprendre car le 1er arrivé en bas gagne.

Discipline hybride, la richesse du skicross réside dans le fait qu’il s’agit d’un sport spectaculaire, défini parfois comme un sport de combat, au contact direct de ses adversaires.

Il s’agit d’un parcours chronométré sur une piste truffée d’embûches, sinueuse et rapide : des virages relevés, des descentes abruptes, des ruptures de pente, des sauts….


le skicross s’inspire d'un parcours de motocross

Au départ, il s’agit simplement d’une qualification au temps. Ensuite, cette formalité passée, place à l’affrontement avec des départs en simultané, généralement 4 par 4, avec un principe d’élimination directe. Seuls les 2 premiers de chaque descente sont qualifiés pour le tour suivant jusqu’à la finale qui oppose les meilleurs.

En 2003, la discipline est reconnue par la FFS et intégrée à la catégorie freestyle. En 2010, le skicross et le boardercross (en snowboard) deviennent des sports olympiques.

Parallèlement, le skicross et le boardercross restent les épreuves reines des Winter X Games en raison de son côté spectaculaire.

En France, de nombreux champions tirent leur épingle du jeu, qu’ils soient issus d’un cursus traditionnel en ski-club comme Marion Josserand, médaille de bronze aux JO de Vancouver, ou venant des sports extrêmes comme le freeride pour le champion des Arcs Enak Gavaggio, qui totalise 7 médailles aux XGames.

Comment ne pas évoquer aussi l’immense championne Ophélie David, 23 victoires en Coupe du Monde, 3 gros globes de Cristal…

Parfois surprenant, le skicross n’est pas qu’une compétition, c’est aussi une nouvelle façon d’appréhender le ski, de façon ludique.

Fini le temps où l’on prenait les remontées, on descendait la piste et cela invariablement toute la journée. Maintenant, il est possible de diversifier sa pratique en retrouvant des éléments de jeux au fil de la piste, comme les boardercross : les montagnes russes de la neige.

Ces petits parcours rendent le ski plus drôle ! De petits virages, des petits sauts, c’est une sorte de défi à relever en famille ou entre amis !

rencontrez des skieurs et des skieuses