CD2i formation

À la suite de la première réunion paritaire sur l'emploi des jeunes, le 8 février, la CFTC soulignait l'absence de circulaire pour appliquer la loi sur l'inscription automatique des décrocheurs scolaires à Pôle emploi. Or, dans les jours qui suivirent, une circulaire mettait en œuvre cette disposition.

Gageons que la CFTC sera aujourd'hui une nouvelle fois entendue pour ses propositions faites dans le cadre de l'accompagnement du jeune demandeur d'emploi : le CD2i formation, le cursus apprenti-entrepreneur et la cellule APEC pour l'accompagnement des jeunes en apprentissage post-bac.

Afin de favoriser l'accès à un emploi durable de qualité, la CFTC propose la création d'un CD2I formation pour les jeunes précaires, un contrat de travail couplé à un parcours de formation certifiante et/ou qualifiante.

Ce dispositif offrirait des perspectives aux jeunes, qui faute de qualifications suffisantes, se retrouvent à exercer des métiers qui ne leur conviennent pas et qui ne leur permettent pas de sortir de la précarité. Ils pourraient ainsi acquérir une expérience professionnelle ainsi qu'un titre, un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle (CQP).

Un tel contrat permettrait une sécurisation financière et professionnelle. Pour les entreprises, ce dispositif faciliterait le recrutement de jeunes sur des postes disponibles.

Une étude réalisée en 2008 par les CCI montre que les anciens apprentis sont particulièrement sensibles à la notion d'entrepreneuriat (50 % envisagent de créer ou reprendre une entreprise). Pour favoriser l'insertion dans l'emploi par la reprise d'entreprise et l'apprentissage, la CFTC propose la mise en place d'un cursus apprenti-entrepreneur. Cet apprentissage repose sur un double cursus de formation, pour que le jeune acquière, comme pour un contrat d'apprentissage classique, les techniques opérationnelles du métier, mais également des compétences de gestion entrepreneuriales. Ce cursus ouvre et donne un horizon, une perspective de chef d'entreprise au parcours de l'apprentissage.

Dernière proposition de la CFTC : L'APEC pourrait aider les jeunes, futurs cadres, qui ont besoin, à trouver une entreprise pour un contrat d'apprentissage post-Bac.

La CFTC espère convaincre aujourd'hui lors de la négociation, de la faisabilité de ces propositions qui permettraient d'aider concrètement ces « décrocheurs » à s'insérer dans la vie professionnelle.