Débat sur le CV anonyme

L'association A Compétence Egale, qui a participé à l'expérimentation sur le CV anonyme, n'est pas surprise par la prise de position de Yazid Sabeg. Pour elle, le CV anonyme est l'un des outils de lutte contre les discriminations. Il peut être utile, mais il n'est pas suffisant en soi.

Selon les chercheurs du CREST, le CV anonyme lutterait contre la tendance des recruteurs à ne convoquer en entretien que des candidat-e-s du même sexe qu'eux, mais il diminuerait les chances des  candidat-e-s issu-e-s des minorités ou des zones urbaines sensibles.

En outre, le CV anonyme n'est pas un outil de promotion de la diversité : apporter un traitement différencié en faveur de certain-e-s candidat-e-s disposant de potentiel mais pas du même parcours que d'autres candidat-e-s non discriminé-e-s parait difficilement compatible avec le filtre égalisateur du CV anonyme.

Le débat a eu le mérite de faire évoluer les mentalités et a recentré les critères de sélection sur les compétences, qui doivent être au cœur du process du recrutement.

A Compétence Egale propose des mesures pour aller plus loin : campagne de sensibilisation auprès de tous les acteurs de l'entreprise, opérationnels et responsables RH ; formation massive des recruteurs en entreprise mais aussi  des intermédiaires de l'emploi ; mise en place de l'égalité de traitement dans les process, amélioration des dispositifs d'évaluation qui doivent être centrés sur l'identification et l'évaluation des compétences ; accompagnement des candidat-e-s  susceptibles d'être discriminé-e-s ; généralisation des audits, labels, notations et normes.

C'est d'ailleurs pour prouver son engagement sur le sujet qu'A Compétence Egale vient de lancer, avec Vigeo,  un projet de notation des activités de recrutement sous l'angle de la non-discrimination et de la promotion de la diversité.

Enfin,  A Compétence Egale propose d'améliorer nos outils d'enquête et d'analyse des discriminations. En effet, la photographie des discriminations en France est insuffisante. 

L'association estime qu'il est urgent de lancer une grande enquête nationale sur les pratiques discriminatoires en France : qui sont les victimes ? Quels sont les postes les plus touchés ? Quel est l'impact des actions actuelles ? Ces informations permettront d'ajuster au mieux les méthodes de lutte contre les discriminations.

Pour A Compétence Egale, l'ensemble des parties prenantes (entreprises, acteurs du recrutement, Etat, associations) doit se mobiliser pour œuvrer à un véritable plan de promotion de la diversité en France.