Conseils sur l'Amitié

Comment fédérer ses amis autour de ses idées d’activités ?

Fêtes, week-ends, vous avez déjà été confronté au fait de devoir motiver, parfois péniblement un groupe d’amis.

C’est surtout le mot "péniblement" ou plutôt "laborieusement" qui va nous intéresser ici !

Quand on organise pour la première fois un évènement amical, on n’imagine pas forcément que le plus difficile va être de convaincre ses camarades et amis, du bien-fondé ou du caractère fun et sympa de l’activité que vous avez l’idée de leur proposer.

activités de loisirs Première chose à savoir sur les français : il n’y a que 35% de la population que l’on peut caractériser comme des personnes actives, au sens moteur ou toujours partant pour faire quelque chose, et même en être à l’initiative.

En effet, la majeure partie d’entre nous, sommes des passifs, soient des personnalités qui attendent des autres, le premier pas ou l’initiative.

Pas étonnant que dans un groupe de 10 personnes, vous ayez souvent trois leaders motivés et engagés avec vous, et sept autres personnes plus difficiles à bouger ou à convaincre.

Les personnes passives sont toujours très douées pour se trouver milles bonnes raisons de ne pas faire : agenda, travail, fatigue, budget, transport, phobie, etc.

Alors si vous êtes sur le point de monter un week-end enterrement de vie de jeunes garçons ou un projet de vacances entre amis, mieux vaut vous préparer à lever tous les freins.

Se préparer comme un négociateur professionnel pour obtenir l’adhésion maximale de vos amis

Dans les grandes centrales d’achats, les négociations entre acheteurs et vendeurs sont des modèles de négociations de haut vol.

Pour fédérer un groupe d’amis, il est utile d’avoir des notions de négociations pour parer à toute éventualité et atteindre l’objectif : à savoir organiser une sortie à plusieurs, en même temps, et dans les mêmes conditions pour tous.

Pour commencer, saviez-vous que pour mener une négociation à son terme, les professionnels cherchent à multiplier les accords, acceptations ou tout simplement des « oui » avant d’arriver au point le plus délicat à négocier ?

Cela s’appelle conditionner son interlocuteur et l’amener à considérer qu’en fait, vous êtes d’accord sur l’essentiel.

Dans le cas qui nous intéresse, cela revient à présenter votre activité de telle façon que vous allez hiérarchiser les informations à partir de ce qui vous semble le plus simple à obtenir, pour finir par ce qui peut paraître le plus difficile.

À lire également : quelles activités pour rencontrer des amis ?

Pourquoi est-il important d’éviter les objections et les réponses négatives ?

Le refus est une attitude ou posture tellement négative qu’il est très rare de pouvoir inverser la tendance.

des amis qui partagent la bonne humeur Convaincre n’est pas si facile, et d’ailleurs, beaucoup s’accordent à penser qu’on ne convainc quasiment jamais une personne. Au mieux, dans un débat, l’autre va accepter de céder et feindra d’être convaincu.

C’est pour cela que l’on recommande toujours pour faire passer une idée, non pas de convaincre mais de laisser penser à l’autre que l’idée vient de lui. C’est beaucoup plus efficace pour amener une personne à rejoindre son point de vue.

Le fait de dire « non » quand on nous propose un projet de rencontre entre amis ou pour n’importe quelle autre raison, provoque une réaction physique et psychologique de tension.

C’est pour cela que lorsque l’on est un organisateur, il faut au maximum éviter les tensions pour au contraire, créez un climat de détente et de facilité.

Commencez donc toujours par lancer une série de questions qui ne peuvent qu’entrainer des réponses positives pour les emmener progressivement au but que vous vous êtes fixé ?

Par exemple, si vous voulez organiser un week-end entre copains avec une activité sympa mais onéreuse comme le saut en parachute, ou la location de jet-skis… Mieux vaut commencer par demander à vos amis :

Etes-vous partant pour passer un bon week-end entre amis ?

Avez-vous envie de faire une activité inédite que vous n’aurez pas l’occasion de faire seul ? Etc.

Alors que si vous commencez à présenter votre projet d’entrée de jeu, vous aurez plus de chances d’avoir des avis négatifs et des raisons plus ou moins valables pour contester cette idée.

Pourquoi ? Parce que c’est humain ! Il est rare que dans un groupe d’amis, on admette à un des membres, le statut de chef ! Oui au statut d’organisateur, pourquoi pas pour le statut de leader mais rarement, on accepte dans sa vie amicale d’être gouverné par un patron.

La technique évoquée ci-dessus, va vous permettre de rester concerner par votre objectif sans tomber dans le piège de celui qui est confondu avec le chef, et qui finalement impose une idée sans doute géniale, mais qui l’impose quand même !

Notices légales | | Copyright © 2017