Conseils sur l'Amitié

S’inscrire sur un site de rencontres prend moins de 5 minutes...

Beaucoup de personnes qui s’inscrivent sur un site de rencontres le font sans réelles convictions, et envies de se dépasser pour rencontrer de nouveaux amis.

On pourrait même estimer que 60 à 70% des personnes qui sont derrière un écran d’ordinateur un soir en semaine, s’inscrivent sur un site de rencontre par oisiveté plus que par réelle détermination à changer positivement leurs vies.

Les sites de rencontres sont de plus en plus nombreux, et des plus variés

des amis qui se rencontrent

Si au début des années 2000, le choix était restreint et les bugs nombreux, les professionnels du secteur ont considérablement amélioré leurs offres pour proposer aux internautes une expérience des plus abouties. Certains sites proposant même des services supplémentaires à la simple base de données de membres.

Pourtant si l’offre s’est considérablement améliorée en 10 ans, le comportement des célibataires n’a pas franchement démontré qu’ils utilisent pleinement tous ces services.

Comble de l’ironie, selon certains sondages, un utilisateur sur deux des sites de rencontres se dit globalement déçu, et dans la majorité des cas, c’est le fait de ne pas avoir rencontré la perle rare qui est à l’origine de ce sentiment de déception.

Il faudrait pousser l’analyse un peu plus loin pour comprendre les raisons de cette rencontre manquée, car si tous les outils sont à disposition, et les membres motivés, comment expliquer que l’on n’arrive pas à rencontrer la ou les bonnes personnes sur Internet.

À lire également : s’inscrire sur un site de qualité

Justement, c’est peut-être une question de motivation !

Si moins de 35% des internautes publient une photo et un texte d’annonce, on peut déjà imaginer que les 2/3 des membres de ce type de sites ne se donnent pas toutes les chances d’être contactés par les autres membres.

D’une certaine manière, on peut même imaginer que l’impression de facilité donnée par l’ergonomie des sites de rencontres a banalisé le fait de chercher une personne à rencontrer, à tel point qu’en 2012, l’internaute est grisé !

A savoir, que très rapidement, l’internaute se décourage ou ne pousse pas plus loin son intention d’enfin se faire un ou plusieurs amis.

Si, techniquement, c’est on ne peut plus simple de se faire des amis sur Internet, pourquoi un tel manque d’entrain et un si rapide découragement ?

s'inscrire sur un site de rencontres Rapide ? Car on constate qu’après s’être inscrit sur ces sites, une majorité des membres se balade sur les pages descriptives des autres membres, puis quittent les sites, zappent en quelque sorte sans jamais réellement tenter d’établir le contact avec d’autres membres.

Timidité, peur de s’engager, passer le temps seul le soir chez soi, faire le premier pas, admettre sa solitude, voyeurisme, etc. il peut y avoir de nombreuses raisons mêlées pour expliquer qu’une grande part de solos ne passent pas le cap, et restent inactifs sur des sites de rencontres.

En fait, ils ont surement conscience qu’Internet ne peut pas tout, et surtout pas s’investir dans une relation d’amitié à leurs places.

Car si finalement, on admet qu’il est plus que facile de rentrer en contact virtuellement, il est beaucoup plus engageant de s’investir réellement dans un échange avec une autre personne.

Ceux qui ont des amis, savent en réalité et de manière sans doute inconsciente, ce que coûtent la création et l’entretien d’un lien amical avec autrui.

Et ce coût peut tout simplement faire reculer certains internautes ! Car pour recevoir de l’amitié, il faut être capable d’en donner. Il ne s’agit pas de faire croire que certains internautes n’ont pas cette générosité mais plutôt que pour beaucoup, c’est le mode d’emploi qui manque.

Les intentions sont là, mais pas toujours le savoir-faire

C’est sans doute ce qui explique que nombreux s’inscrivent sur un site de rencontre puis reste inactif par manque de mode d’emploi.

Notre société nous donne des instruments de plus en plus techniques, mais on apprend plus à se faire des amis. Finalement, on peut se retrouver dans un incroyable paradoxe, d’avoir plus d’outils que jamais et moins de savoir-faire qu’auparavant.

Comme si se faire des amis était un savoir en train de se perdre !

Notices légales | | Copyright © 2017